Présentation du projet

Vélorezo est un projet participatif permettant aux personnes effectuant des déplacements réguliers à vélo de partager librement sur une carte des informations relatives aux différentes embuches récurrentes croisées le long de leur route ou tout simplement des recommandations concernant certains passages qu'ils considèrent comme sûrs.

Pourquoi lancer un tel projet ?

Ne vous est-il jamais arrivé de trouver de manière récurrente des voitures garées sur les pistes cyclables, de manquer de se faire renverser par une voiture vous refusant la priorité tout en vous insultant, d'être confrontés à des aménagements cyclistes hasardeux sûrement plus dangereux que s'il n'y en avait pas... Les exemples sont nombreux, chaque cycliste peut en sortir une longue liste.

Vélorezo est ainsi né d'un ras le bol de personnes effectuant leurs déplacements quotidiens à vélo voulant montrer au grand jour les dangers auxquels ils sont confrontés.

Quels sont les objectifs de Vélorezo ?

La carte du projet Vélorezo a donc pour objectif de sensibiliser à ces problèmes en donnant aux cyclistes la possibilité de se faire entendre par les pouvoirs publics en leur indiquant les lieux récurrents d'incivilité routière ou d'inadaptation des infrastructures destinées aux cyclistes, mais également d'indiquer aux autres usagers de la route leurs erreurs et les dangers qu'ils font encourir aux vélos.

Le projet Vélorezo se veut également optimiste en proposant à ses utilisateurs de partager des recommandations concernant les passages qu'ils estiment être sûrs pour la circulation à vélo, et ainsi féliciter les pouvoirs publics et servir d'exemple pour des aménagements futurs.

Comment sont contrôlées les données ?

Les données partagées sont soumises au vote des utilisateurs de Vélorezo. La fiabilité des données dépendra donc de l'activité de la communauté à voter pour ou contre les partages des autres utilisateurs.

Dans un premiers temps les votes sont uniquement comptabilisés et affichés. Une fois le système rodé, la gestion dynamique sera activée et permettra de réguler automatiquement l'affichage des points partagés, les plus impopulaires se verront ainsi supprimés de la base de données après un certain temps en ligne.

Afin de limiter les soumissions abusives, les utilisateurs non-identifiés doivent valider chaque participation avec leur adresse email et sont limités à 5 partages par jour. Les utilisateurs identifiés peuvent quant à eux partager autant de points qu'ils le souhaitent.

Qui se cache derrière Vélorezo ?

Vélorezo est un projet lancé par une équipe grenobloise spécialisée dans le développement web dont les membres sont des habitués des déplacements quotidiens à vélo.